• Henri Soleil. Fils de Jean-Baptiste Soleil, dirige la Maison Soleil à la mort de son Père en 1849.

  • Léon Laurent. Léon Laurent, neveu et successeur de Henri Soleil, assura son renom mondial grâce à deux instruments originaux :le polarimète et le saccharimètre. Le polarimètre Laurent à lumière monochromatique (jaune, sodique) avec cercle divisé : dispositif de pénombre variable, constitué par une lame demi-onde en quartz, il fut présenté à l'académie des sciences par Jamin, le 2 février 1874. But : analyser des corps doués de pouvoirs rotatoires. La saccharimètre Laurent à lumière blanche ordinaire, avec compensateurs de quartz. But : analyse des sucres. Léon Laurent cède sa société à Amédée Jobin en 1893.

  • Amédée Jobin. Entré à l'École Polytechnique en 1811, sorti officier d'artillerie, il démissionne de l'armée pour entrer dans l'industrie. Sur les conseils de son ancien professeur de physique à Polytechnique, Alfred Cornu, il prend contact avec Léon Laurent qui lui cède son affaire, non sans avoir persuadé A. Jobin d'orienter exclusivement son activité vers des réalisations optiques et mécaniques de haute qualité et vers des instruments qui se distingueraient par leur nouveauté ou leur perfectionnement.

  • Gustave Yvon. Polytechnicien, il entre dans l'affaire en 1911 après son mariage avec Simone Jobin, fille de Amédée Jobin. En 1923, la société prend le nom de A. Jobin et G. Yvon. En 1942 A. Jobin, alors âgé de 81 ans se retire. En 1962, G. Yvon met fin à son tour à ses activités dans la société. La direction de la société revient alors à ses deux gendres M. Millot et M. Chovin.

 

Informations supplémentaires