Fonction

Produire un courant électrique induit et de ce fait transformer de l'énergie mécanique en énergie électrique.

 

 

Description

Deux bobines fixées B et B' avec noyaux de fer doux sont fixées en haut d'un portique de bois et constituent l'induit. Un aimant en forme de fer à cheval de pôles a et a' tournant autour d'un axe vertical constitue l'inducteur mobile.

La rotation de l'aimant produit dans les bobines une force électromotrice alternative dont la fréquence est égale à la fréquence de rotation de l'aimant. A ce stade de la description on obtient l'ancêtre des alternateurs actuels. Mais à l'époque on méconnaissait l'intérêt des courants alternatifs, aussi utilisait-on un commutateur tournant avec l'aimant pour « redresser » le courant alternatif.

 

 

 

 

Histoire

« La première machine de ce genre fut construite par Pixii fils en 1832 » (A. Ganot ). Hippolyte Pixii (1808-1835) était un constructeur français d’appareils de physique (par exemple, notre machine d’Atwood Mec2-4 sort de ses ateliers). Sa machine peut être considérée comme la première « magnéto ». Celle du musée serait une des premières, selon M. J. Lebreton, expert qui en juge d’après le commutateur.

L’anglais Henri Clarke (1815-1895), linguiste remarquable qui connaissait quarante langues, apporta des perfectionnements à la machine de Pixii ; dans la machine de Clarke, l’aimant est fixe ; ce sont les bobines qui tournent.

 

 

 

 

 

 

 

Informations supplémentaires