Fonction

Montre l'action d'une étincelle électrique sur un mélange détonant.

 

Description

Le pistolet de Volta est une petite bouteille en métal (laiton) que l'on peut remplir d'un mélange gazeux détonant (hydrogène et oxygène). La bouteille est fermée par un bouchon de liège. Une électrode munie de deux petites boules (l'une extérieure, l'autre proche de la paroi intérieure) traverse la paroi à travers un isolant . Tenant la bouteille à la main, on approche la boule extérieure d'un pôle d'une machine électrostatique. Une étincelle, éclatant entre la boule intérieure et la paroi, provoque l'explosion du mélange gazeux et l'expulsion violente et sonore du bouchon.

Notre pistolet diffère du pistolet de Volta décrit par certains auteurs (comme Ganot) sur deux points:

  • l'électrode traverse le fond de la bouteille (et non la paroi latérale);

  • l'orifice bouché est au fond d'un pied qui doit être utilisable comme entonnoir pour le remplissage de la bouteille sur cuve à eau.

 

Histoire

Alessandro Volta, physicien italien (1745-1827) fut professeur à l'école royale de Côme puis de 1779 à 1819 professeur à Pavie. Il est fait comte par Bonaparte. Ses recherches lui font découvrir en 1771 l'électrophore qu'il étudie à l'aide d'un électromètre sensible de son invention (1781), ce qui le mène à la conception du condensateur (1782). Ses études, en 1776-1777, des gaz des marais, inflammables, l'avaient amené auparavant à inventer l'eudiomètre et notre objet: le pistolet de Volta en 1777.

Luigi Galvani (1737-1798) médecin et physicien italien, professeur à l'Université de Bologne avait découvert dès 1780 l'excitation des muscles d'une grenouille au voisinage d'une machine électrique. Il fit, entre autres, l'expérience suivante: produire la contraction des muscles par contact avec les extrémités d'un arc métallique fait de deux métaux: zinc et cuivre. Mais Galvani attribuait le phénomène à un « fluide vital » produit par la grenouille et il s'opposa à Volta qui, lui, s'intéressa plutôt aux métaux dont il réalisa une classification par ordre, dirions-nous aujourd'hui, d'électropositivité. Enfin, réfléchissant profondément à l'expérience de Galvani, Volta inventa et construisit, en 1800, la fameuse pile qui porte son nom et qui marque le début de l'électrodynamique.

 

Informations supplémentaires