Fonction

Pour expériences optiques.

Description

Un cercle gradué horizontal, placé sous le miroir permet de repérer l'axe optique du miroir et d'en mesurer éventuellement la rotation.

 

Histoire

Les miroirs concaves sont connus depuis fort longtemps, ils ont été utilisés comme "miroirs ardents": Archimède aurait ainsi brûlé la flotte romaine qui assiégeait Syracuse; Proclus aurait de même, à Constantinople en 514, brûlé la flotte de Vitalien, mais ces faits paraissent douteux (voir Opt1-4 sur les miroirs conjugués). Les Athéniens utilisaient un vase concave d'or poli pour allumer le feu sacré de Vesta. Le miroir concave fut utilisé comme objectif dans les premiers télescopes (voir Opt3-3).

Roger Bacon (1214-1294), théologien et philosophe anglais, donna la position exacte du foyer d’un miroir sphérique, il étudia aussi l’arc en ciel et il connaissait la chambre noire (voir Opt4-2). Élève de Robert Grosseteste (1170-1253) qui l’orienta vers les mathématiques et les sciences, Roger Bacon contribua à l’avènement de la méthode expérimentale.

Léon Foucault (1819-1868) indiqua comment polir les miroirs, en vérifier la qualité optique et comment en corriger les défauts (1858). L’œuvre de Foucault est par ailleurs immense: emploi de la photographie en astronomie (avec Hippolyte Fizeau, 1845), recherches en photométrie et spectroscopie, mesure de la vitesse de la lumière (1850), mise en évidence des "courants de Foucault" (voir Eld4-9); expérience du "Pendule de Foucault" en 1851, invention du gyroscope; remplacement du miroir sphérique concave  par un miroir parabolique comme objectif du télescope en 1857 (voir Opt3-3).

 

Informations supplémentaires