Fonction

« Il est nécessaire que le surveillant d'un poste (de télégraphe) soit prévenu par un signal, quand on se dispose à lui envoyer une dépêche. On emploie à cet effet, des sonneries. » (traité de Jamin 1870).

 

Description

Une armature de fer doux est, en position de repos, en contact avec un conducteur et ferme un circuit qui comprend un petit électroaimant. Lorsque le courant passe cet électroaimant attire l'armature ce qui a pour effet d'interrompre le contact et de couper le courant. L'électroaimant cesse alors d'attirer l'armature qu'un ressort rappelle à sa position de départ ; le courant est rétabli et l'électroaimant attire à nouveau l'armature et ainsi de suite...

L'armature est munie d'un petit marteau qui vient frapper un timbre chaque fois que l'armature est attirée par l'électroaimant.

 

Histoire

Nous ne savons pas qui a inventé cet appareil. On sait cependant que Léon Foucault (1819-1868) imagina sur le même principe, un interrupteur pour bobine de Ruhmkorff (petit traité de Jamin 1870 p. 428).

 

Informations supplémentaires