Fonction

Aurait servi comme tel à Brongniart, mais sert maintenant comme appareil didactique pour mettre en évidence la dilatation linéaire d'un solide.

 

 

Description

«Une tige métallique A est maintenue fixe à l'une de ses extrémités par une vis de pression B tandis qu'à l'autre elle est libre et en contact avec le plus petit bras d'une aiguille K, mobile sur un cadran...» (Ganot p. 212). La tige est chauffée en dessous (alcool ou rampe à gaz). Comme thermomètre, cet appareil manquerait beaucoup de fidélité.



Histoire

Cet appareil a été utilisé (inventé?) par Alexandre Brongniart pour mesurer (évaluer?) la température quand il fut directeur (en 1800) de la Manufacture de Sèvres.

Alexandre Brongniart (1770-1847), minéralogiste et géologue français (fils de l'architecte du même nom), fut successivement pharmacien militaire, ingénieur des mines, professeur d’histoire naturelle à l’École Centrale des quatre nations, directeur de la Manufacture de Sèvres, professeur au Muséum où il succéda à Haüy. On lui doit des travaux en géologie et en céramique.

Remarque: on utilisait avant le pyromètre de Wedgwood, cône d'argile dont le retrait à la cuisson servait à évaluer la température du four.

 

 

Informations supplémentaires